Actualités

La rééducation par la danse présente de nombreux bienfaits en neuropédiatrie.

Dans une démarche de pratique rééducative basée sur les preuves scientifiques, la rééducation par la danse en neuropédiatrie se développe à la Cité de l’Autonomie et de l’Insertion (CAI) de l’ASEI près de Toulouse sous la responsabilité de Dr Claire Cherriere, clinicienne-chercheuse spécialisée dans ce domaine. Ainsi, des projets de recherche clinique au sein du service de la Dr Catherine Donskoff à la CAI, en partenariat avec l’équipe de la Dr Jessica Tallet au laboratoire ToNIC de l’Inserm et du Pr Martin Lemay au Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine de Montréal, sont mis en place afin de mieux en comprendre les bienfaits.

Zoom sur un projet de Télédanse adaptée et inclusive réalisé à la CAI :

L’objectif était d’offrir une activité physique en ligne, adaptée aux potentiels de chaque enfant afin de favoriser le maintien de l’activité physique et de conserver un lien social entre les jeunes et les familles en dehors des temps d’accompagnement en présentiel. Des programmes de Télédanse ont ainsi été proposés aux jeunes pendant le confinement afin de danser ensemble et de créer des spectacles de danse en ligne.

Premier volet du projet :
Un groupe de jeunes ayant une paralysie cérébrale a participé à un programme de Télédanse. La moitié d’entre eux venait de la CAI, l’autre moitié du CHU Sainte Justine de Montréal au Canada. Les résultats préliminaires encourageants de ce premier projet ont été communiqués à la journée scientifique québécoise du REPAR-INTER (lien https://event.fourwaves.com/fr/repar-inter2021/resumes/9cbedc72-2154-4ebc-93dc-e463ff5f225a )

Deuxième volet du projet :
Des jeunes avec et sans handicap ont participé à un programme de Télédanse inclusive. La moitié d’entre eux venait de la CAI et d’écoles ordinaires à Toulouse, l’autre moitié du CHU Sainte Justine de Montréal et d’écoles ordinaires au Canada.

Les taux de participation et de satisfaction des jeunes pour ces deux volets du projet sont excellents et témoignent de la faisabilité de mettre en place des programmes de danse à distance. Afin de partager les connaissances issues de cette recherche, deux articles présentant les résultats des deux volets du projet sont en cours de rédaction ou de soumission dans des journaux scientifiques internationaux.

Financements: REPAR-FRQS (volet 1), fondation Hewitt (volet 2).

A suivre dans une prochaine newsletter, zoom sur un projet de danse ciblé sur le rythme à la CAI afin de mieux en comprendre les bienfaits, financé par l’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec l’Inserm et le Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine.

97f4e37272aba7d329ce67704a82cf9f'''